Joueur chinois paralympiques, pas loin de la joie dans l’avenir il y a un rêve (vidéo)-zibba

Joueur chinois paralympiques, pas loin de la joie dans l’avenir il y a un rêve [la] "Je veux continuer à jouer, de participer aux prochains Jeux paralympiques".Judo – 李丽青 monde éclairé, il lui a donné plus de rêve, "l’avenir, je veux aller à l’école, le sentiment que l’atmosphère, de ne pas aller à l’Université est très regrettable.La cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques de l’allumage de feux d’artifice magnifique de la conception particulière d’éblouissement de Rio paralympiques à la délégation chinoise (données) de la lumière du soleil de Rio reste tout l’après – midi.Sur le court de tennis à plus d’une heure, 董顺江 joueurs chinois ne peut pas faire de miracles, n’est pas l’ennemi du Japon de joueurs de branches 慎吾, dit au revoir à sa première paralympiques de voyage."Il a des branches 慎吾) est mon idole".à partir de la Cour, 董顺江 fauteuil roulant, de journalistes et de discuter en marchant, "Beijing paralympiques et des Jeux paralympiques de Londres, il est le champion de tennis de fauteuil roulant, et maintenant le monde notée à la sixième, mais encore très mal"."Tu es le monde?""Plus de soixante"."Pour la première fois de participer à des Jeux paralympiques, pour sa présentation jouer?"Sa tête a sérieusement pensé: "passer".Il a levé la tête, et jeta un oeil environ olympique tennis, "était très satisfaits ».Ils sont sortis de la douleur de tremblement de terre, l’histoire du sport et pour changer le destin 董顺江, à partir du 12 mai a parlé il y a huit ans.14 ans 董顺江 ou Qingchuan Comté de la province du Sichuan, un étudiant de deuxième année au collège.Lors d’un tremblement de terre, il le dortoir est dans le bâtiment de la porte, et il a lancé devant les deux classes inférieures, est pressée dans les ruines, la jambe de l’amputation forcée."Je ne peux pas marcher sur les autres camarades de classe.C’est son opération de talon de famille a dit un mot.Le destin a changé.Déprimé 董顺江 pendant un laps de temps n’est pas prêt à retourner à l’école.En 2009, des membres de l’équipe de tennis de fauteuil roulant du Sichuan, le destin et il ouvre une autre porte.à partir de la raquette presque pris à ce moment – là, 董顺江 aime le tennis."Le temps de penser à jouer tous les jours, pas de penser à toi sont des personnes handicapées".En 2011, il a commencé à participer à la compétition.Lian est cassé 6 fauteuil après, il est entré dans l’équipe nationale.Fort de fauteuil tennis n’est pas la Chine, le joueur, mais pour 董顺江, apporte son contenu bien plus que de la formation et de la concurrence."Le tennis signifie quelque chose pour toi?"La journaliste.Il a la tête pensait: "heureux".Une pause alors dit: "il y a des rêves".Wang Rui que 董顺江 un ans, c’est de Shifang, c’est l’équipe de tennis de table chinois paralympiques."Quand j’étais petite différence physique, mais également très timide".De même pour le tremblement de terre et l’amputation.En 2009, lorsque Wang Rui essaie de pratiquer le ping – pong, "ne veux pas aller loin, juste un truc à faire.La publication de la liste jusqu’à ce que l’équipe nationale, Wang Rui afin de déterminer leur propre pour des Jeux paralympiques, le monde avant elle, devient de plus en plus large."J’ai même pas été à Chengdu, mais aussi par les yeux de personne.Plus sûre maintenant, camarade de parti désireux de participer. "Pour le tennis de table, elle a plein de gratitude, "J’aime Marlon et l’avertissement, quand les Jeux olympiques regarder la paume de la main est en sueur.C’est dans le même bloc de terrain de jeu, ce sentiment merveilleux ".La vie te pleurer, tu peux aller à sourire, Zhang Li de 4 ans n’a pas nager.Le Coach m’coéquipier jetée dans la piscine, elle a peur de pleurer."Il a appelé, il va nager.En parlant de cette histoire, elle dans la bouche de la musique.Elle hurlait après 4 ans, c’est parce que sur les Jeux paralympiques le podium.En outre, 3 fois.Zhang aime rire, et son équipe à rire, et un entraîneur à rire, et le journaliste dit pas de deux, rire à nouveau.Son sourire semblait être contagieux, on ne pouvait pas retourné bouche.Nager à elle sourit et lui a donné la confiance, coach Zhang Honghu dit: "Elle va régler soi – même, pour la première fois de participer aux Jeux paralympiques d’avoir fait ça, et elle est également inséparable.""Continuer à nager, pas plus que ça.Elle a souri.Comme elle dans le cercle d’amis de micro – lettre dans un message: "quand la vie à des centaines de raisons de pleurer, vous pouvez prouver, il y a mille raisons peut aller de sourire".胡丹丹 il y a 8 ans, la Chine est le fauteuil roulant de l’équipe de tennis, un membre a participé aux Jeux paralympiques de Pékin.Après 8 ans, quand elle a de nouveau à paralympiques de terrain de sport, est déjà un membre de l’équipe chinoise d’haltérophilie, cette fois, elle fait debout sur le podium.La chaise roulante de tennis à soulever des poids, cette conversion doit réaliser combien dure la formation, sur une poursuite, peut – être pas insurmontables."Il est amusant d’haltérophilie vraiment, à hauteur de coordination physique et mentale".Aller au terrain de sport, de porter des lunettes 胡丹丹 très sérieusement, "bien sûr, c’était pratique jusqu’à un certain degré peut comprendre"."Rio est ma terre.Je voudrais également de continuer de s’efforcer à l’avenir ".胡丹丹 dit.Que son monde judo allumé, l’avenir et le rêve de Rio paralympiques le premier jour, 李丽青 reçu la médaille d’or de l’aveugle de judo 48 kg.En parlant de judo, ce doux de Guangdong fille parle naturellement accéléré."Le judo très épais, en serait très chaud.Mais quand quelqu’un est très gratifiant.De vivre dans le village paralympiques de ce jour, 李丽青 dis – toi, "Ce doit gagner, je vais gagner."J’aime tous ce genre de pratique, les cris que la passion, c’est" Bonjour ".Bien que fatigué mais très heureux, très heureux, mais également de se montrer ".A aidé 李丽青 maison de faire le travail agricole, de l’acuité visuelle avec des obstacles, mais le corps de bonne qualité, de ce fait, elle est de la province du coach sélectionné, le début de la carrière de judo."Le judo peut m’aider à sortir de Zhanjiang, peut également alléger la charge de quelque chose à la maison".La soi – disant "李丽青 double personnalité", en temps de paix n’aime la poésie."J’aime le plus, c’est la chanson" pont de fée ", dit 李丽青 à reporter le dos," nuages Cirrus étouffé, voler Star passe de haine, de banques de loin la noire.Les étoiles tire de chagrin… ""Un autre style j’aime Oh, Li Bai, su".李丽青 dit."Je veux continuer à jouer, de participer aux prochains Jeux paralympiques".Judo – 李丽青 monde éclairé, il lui a donné plus de rêve, "l’avenir, je veux aller à l’école, le sentiment que l’atmosphère, de ne pas aller à l’Université est très regrettable."Ce poème, comment dire," avril Fangfei, pêche fleur Temple a commencé en fleur ".

中国残奥选手没有远离快乐 未来还有梦想 [摘要]“我想继续练下去,参加下届残奥会。”柔道让李丽青的世界亮了起来,也给了她更多梦想,“未来我还想上学,感受那种氛围,没上大学是很大的遗憾。” 残奥会开幕式美轮美奂 点火设计奇特烟花炫目 里约残奥会中国代表团 (资料图)里约午后的阳光依然灼人。在网球场上坚持了一个多小时,中国队选手董顺江没能创造奇迹,不敌日本队选手国枝慎吾,告别了他的第一次残奥之旅。“他(国枝慎吾)是我的偶像。”从赛场出来,董顺江摇着轮椅,和记者边走边聊,“北京残奥会和伦敦残奥会他都是轮椅网球的冠军,现在世界排名下滑到第六了,但还是很厉害。”“你现在世界排名多少?”“六十多位。”“第一次参加残奥会,给自己的表现打多少分?”他低下头认真想了想:“及格吧。”他抬起头,又望了一眼里约奥林匹克网球场,“还是挺满意的”。他们走出地震的伤痛,因体育而改变命运董顺江的故事,要从8年前的5月12日说起。那年董顺江14岁,还是四川省青川县的一名初二学生。汶川地震发生时,他从学校宿舍跑出,在楼门口,他使劲推出前面两个低年级的同学,自己则被压在了废墟下,右腿被迫截肢。“我不能踩着其他同学出去。”这是他手术后跟家人说的一句话。命运就此改变。消沉了一段时间的董顺江不愿意再回学校。2009年,四川轮椅网球队挑选队员,命运又为他打开了另一扇门。几乎从拿起球拍那一刻,董顺江就喜欢上了网球。“那时候天天想着打球,完全没想着自己是残疾人。”2011年,他开始参加比赛。练坏了6辆轮椅之后,他进入了国家队。轮椅网球并不是中国队选手的强项,但对董顺江来说,带给他的内容远不止训练和比赛。“网球对你意味着什么?”记者问。他又低下头想了想:“快乐吧。”顿了一顿接着说:“还有梦想。”王睿比董顺江大一岁,来自四川什邡,现在是中国残奥乒乓球队的一员。“小时候体育差,也很胆小。”同样因地震而截肢。2009年,当王睿尝试着练习乒乓球时,“没想要走多远,只是有件事做吧”。直到国家队名单公布,王睿确定自己能来残奥会,世界在她眼前,正变得越来越宽广。“以前我连成都都没去过,也受不了别人的眼神。现在自信多了,同学聚会也愿意参加。”对于乒乓球,她满怀感恩,“我最喜欢马龙和丁宁,奥运会的时候看得手心都是汗。现在就在同一块场地比赛,这种感觉太奇妙了。”生活让你哭泣,你也可以去微笑面对4年前的张丽还不会游泳。教练让队友把她扔到泳池里,她吓得哇哇大叫。“这么叫着叫着,居然就会游了。”说起这段往事,她捂着嘴乐了起来。4年后她的尖叫,是因为站上了残奥会的最高领奖台。而且,是3次。张丽很爱笑,和队友在一起笑,和教练在一起笑,和记者说了没两句,又笑了起来。她的笑似乎有种传染力,让人也情不自禁地嘴角上翘。游泳给了她微笑,给了她信心,教练张鸿鹄说:“她很会调节自己,头一次参加残奥会能有这样的表现,和她的性格也分不开。”“还要继续游啊,没比完呢。”她又笑了起来。就像她在微信朋友圈里的一句留言:“当生活给你一百个哭泣的理由,你可以证明,还有一千个理由可以去微笑。”8年前的胡丹丹是中国轮椅网球队的一员,参加了北京残奥会。8年后,当她再次来到残奥赛场,已经是中国举重队的一员,这一次,她如愿站上了最高领奖台。从轮椅网球到举重,这样的转换需要多少艰苦的训练才能实现,对一个执着追求的人来说,也许并非不可逾越。“举重真的很有乐趣,需要体能和精神的高度配合。”走下赛场,带上眼镜的胡丹丹很认真地说,“当然,这得练到一定程度才能理解。”“里约是我的福地。未来我还想继续努力。”胡丹丹说。柔道让她的世界亮了起来,未来还有梦想里约残奥会第一天,李丽青就拿到了盲人女子柔道48公斤级的金牌。说起柔道,这个说话细声细气的广东姑娘语速自然加快。“柔道服很厚,穿着会觉得很热。但摔人的时候挺有成就感。”从住进残奥村那天起,李丽青就在心里对自己说,“这次一定要赢,我也一定会赢。”“我最喜欢大家一起练,那种呐喊声让人激情澎湃,感觉很‘嗨’。虽然累但很舒畅、很开心,而且可以展现自己。”从小就帮着家里做农活的李丽青,视力有先天障碍,但身体素质不错,这让她被省里的教练选中,开始了柔道生涯。“练柔道可以帮我走出湛江,也可以减轻些家里的负担。”自称是“双重性格”的李丽青,平时还很喜欢古典诗词。“我最喜欢的是那首《鹊桥仙》”,说着,李丽青就给记者背了起来,“纤云弄巧,飞星传恨,银汉迢迢暗度。金风玉露一相逢,便胜却人间无数……”“别的风格的我也很喜欢哦,李白的、苏东坡的。”李丽青说。“我想继续练下去,参加下届残奥会。”柔道让李丽青的世界亮了起来,也给了她更多梦想,“未来我还想上学,感受那种氛围,没上大学是很大的遗憾。”“那句诗怎么说的,‘人间四月芳菲尽,山寺桃花始盛开。’”相关的主题文章: